SYNOPSIS DU SPECTACLE
C’était il y a 20 ans. Un petit village de Gâtine, dans les Deux-Sèvres, résistait à l’envahisseur… le vent de la « chouanerie » se levait de nouveau. Les responsables de l’Andra jouaient le chaud et le froid. Les mots d’oiseaux volent bas. La presse se passionne. Les réunions rassemblent les foules. Le champ incriminé est envahi, les CRS chargent, les coffres sautent, la vérité éclate au grand jour… Cette lutte est devenu une légende. Un mythe. Ça s’est passé il y a 20 ans, mais ça aurait pu avoir lieu il y a 2000 ans, partout et n’importe où ! Cette histoire demeure, cristallisée, exemplaire, à la fois lointaine et proche, alliant l’écologie et un modèle de résistance.

A l’été 2014, quatre ans après sa création au Nombril du Monde, la reprise de Village Toxique en Haut-Val-de-Sèvre et dans toute la région Poitou-Charentes, se promet d’être l’acte de naissance de l’implantation de la compagnie sur le territoire.

En effet, Village Toxique allie toutes les caractéristiques d’un projet artistique ancré dans son territoire et pouvant rayonner hors de celui-ci.
De par son sujet, un site d’enfouissement de déchets nucléaires en Deux-Sèvres, il y a plus de vingt ans, il fait appel à la mémoire collective, aux souvenirs, à une histoire commune riche et permet la transmission entre générations.
De par son processus de création, collectage, recueil de témoignages, théâtre forum, il est emblématique de la démarche de la compagnie.
De par l’engouement suscité y a deux ans au Nombril du Monde, auprès du public et des professionnels, ce projet mérite une reprise et une diffusion plus large.

De par son implication sur le territoire, il sera le moyen de travailler sur les publics et avec les habitants. Comme lors de la création, des comédiens amateurs seront investis dans ce projet, et interprèteront sur scène le chœur des citoyens.
De par son rayonnement possible à la fois dans la région et au niveau national, il sera une étape nouvelle dans le travail de création de la compagnie, mélangeant professionnels et amateurs, et créant une énergie de groupe sur la scène.

Cette reprise est adaptée pour des comédiens professionnels et un groupe de comédiens amateurs et bénéficiera en tournée d’un travail avec des comédiens amateurs dans chaque nouveau territoire visité, afin de constituer le chœur des citoyens.


DISTRIBUTION

Auteur et interprète Nicolas Bonneau
Metteur en scène et interprète Anne Marcel 

PRODUCTION

Production La Volige/Nicolas Bonneau (79) ; Le Nombril du Monde (79)